Sommaire
Hypnose clinique
Hypnoanalyse
Articles
Exemples de thérapies
Vos questions
Lecture et site
Presse
Jean Schmitt
Consultations : rendez vous

 


Vos questions

Hypnose ericksonienne et psychotherapie

 

Choisissez

Si vous avez d'autres questions, voulez vous les poser directement ici en envoyant un e.mail,
 j'y répondrai le plus rapidement possible
(vos commentaires et critiques éventuels sur le site m'intéresseraient également).

 

Sous Hypnose peut-on perdre  le contrôle de soi et obéir à n’importe quelle suggestion ?

 

 

Beaucoup de personnes ont l’image de l’hypnose de foire avec quelqu’un sous le soi disant pouvoir de l’hypnotiseur : toutes les études cliniques prouvent qu’il est impossible par la suggestion de nous faire faire quelque chose que nous ne désirons pas.

La  différence entre l’hypnose clinique et l’hypnose de foire est que l’hypnotiseur de foire n’a pas de formation thérapeutique et utilise une forme de suggestion de domination , avec quelqu’un qui inconsciemment aime ce genre de relation. Le volontaire, cependant n’ obéira qu’à des suggestions qu’il accepte comme un jeu, cela n’a rien de thérapeutique et souvent le sujet sera mal à l’aise après cette expérience.

En hypnose clinique, par contre il y a une vraie relation thérapeutique. Le thérapeute, par sa formation et son travail sur lui même,  a renoncé à ce besoin infantile de toute puissance de l’hypnotiseur de foire : nous guérissons  alors en toute sécurité car nous sommes respectés et entendus. Dans l’état de transe en thérapie, nous sommes toujours présents, simplement le vécu est différent de l’état de conscience habituel, un peu comme dans un rêve éveillé.

 


Combien de temps dure une séance d’hypnose ?

 

En général ¾ d’heure

 


Tout le monde est-il hypnotisable ?

 

Les études montrent que 90%des personnes entrent dans un état de transe car c’est un état que nous avons tous en nous à l’état potentiel,  mais que nous n’avons pas appris à développer.

Les personnes qui ne laissent pas cet état se développer en hypnothérapie, le font semble-t –il car elles ont besoin  de garder un contrôle par le mental pour des raisons inconscientes, c’est une des limites de la nouvelle hypnose.

Par contre, en hypnopsychanalyse, le travail thérapeutique n’est pas limité à  un travail en état de transe : l’expérience montre qu’après un certain temps de travail psychothérapeutique sans hypnose,  les patients laissent alors l’état de transe se développer en eux,  quand leur confiance s’est développée.

 


Quel thérapeute choisir ?

 

Pour nous il doit être médecin ou psychologue et avoir au minimum une formation en  hypnose ericksonienne (nouvelle hypnose: La nouvelle hypnose est très efficace dans les limites de ses indications (voir article sur l’hypnose clinique),  dans les autres indications,  un travail en hypnopsychanalyse est indiqué.

Un thérapeute qui n’a fait qu’une seule formation ( par exemple seulement une formation en  psychanalyse ou seulement en nouvelle hypnose court le risque inconscient de transformer sa théorie en une église, n’accepte pas de limites).

 

Selon nous le thérapeute  doit aussi avoir fait un  très long travail sur lui-même (comment s’occuper des problèmes des autres si on ne se connait pas soi-même ?) car ses interventions, notamment   ses constructions de métaphores thérapeutiques dépendent de ce qu’il comprend intérieurement (des métaphores «passe partout » apprises intellectuellement ne sont pas vraiment efficaces) : alors seulement il pourra aider une majorité de patients.

 

 

© Hypnose Clinique

 

référencement par neo-referencement.be